Tous les articles dans "Politiques culturelles" :

> l’insoutenable légèreté du ministère de la culture et de la communication.
17 avril 2017

> Un nouveau syndicat CGT pour les personnels des Écoles Territoriales Supérieures d’Art
5 avril 2016

> Culture et Front national.
30 juillet 2015

> contre la fermeture de l’école des Beaux Arts de Perpignan
20 décembre 2014

> À quand un vrai ministère de la Culture dans un vrai gouvernement de gauche ?
19 juin 2014

> Lettre ouverte à François Hollande
21 février 2014

> Je marche pour la culture
14 février 2014

> BUDGET DE LA CULTURE 2014 EN BAISSE
6 novembre 2013

> La place des femmes dans l’art et la culture
23 juillet 2013

> éducation artistique et culturelle
28 mai 2013

> LES 27 RECOMMANDATIONS DE LA MISSION DES DÉPUTÉS SUR LES MÉTIERS ARTISTIQUES
11 avril 2013

> Changer de politique pour l’égalité des droits
11 novembre 2012

> Réponse de François Hollande à l’adresse du SNAPcgt
6 juin 2012

> pétition pour la création artistique
19 mars 2012

> ADRESSE AUX CANDIDATS POUR LES ARTS VISUELS
20 février 2012

> APRES L’INDUSTRIE ET L’UNIVERSITÉ, C’EST AU TOUR DE F. MITTERRAND DE PASSER UN CONTRAT AVEC LE MEDEF SUR LA CULTURE...
15 décembre 2011

> Mécénat culturel : en chute libre.
19 mai 2011

> ENTRETIENS - ATELIERS des arts plastiques - Lettre ouverte du SNAPcgt au Ministre de la Culture
15 mars 2011

> mobilisation contre le Forum ministériel « Culture pour chacun »
19 janvier 2011

> Lettre au ministre de la culture
27 mars 2010

> culture en danger
28 janvier 2010

> La privatisation du regard
10 décembre 2009

> JOLI PAQUET "EXEMPTION SOCIALE" pour les diffuseurs d’oeuvre d’art
12 juillet 2007

> CADEAU DE DEPART DU GOUVERNEMENT UMP AUX GALERISTES : C’est le Ministère de la Culture qui paye la baisse de leurs contributions sociales !
10 avril 2007




© SNAPcgt 2006
conception graphique : GL
réalisation du site : Clm + SPIP
 
puce  ENTRETIENS - ATELIERS des arts plastiques - Lettre ouverte du SNAPcgt au Ministre de la Culture
Écrit par le 15 mars 2011 à 18h36

ENTRETIENS - ATELIERS des ARTS PLASTIQUES

Après l’échec du forum "culture pour chacun", le ministre tente les mascarades - causeries des arts plastiques.

Les participants s’étonnent de ne pas retrouver leurs propos dans des comptes rendus bidonnés.

Le SNAPcgt a refusé de cautionner cette manipulation médiatique à laquelle il ne collabore pas.


La déclaration du SNAPcgt, à l’ouverture des entretiens sur les Arts Plastiques, que nous n’avons pas eu le temps de finir, avant d’être interrompus.

(ministère de la culture, 11 février 2011)

Monsieur le Ministre,

nous aurions aimé commencer par vous remercier de votre invitation, malheureusement, ayant dû forcer le passage pour être présent aujourd’hui, nous ne pouvons que regretter le peu de considération pour les représentants des auteurs.

Que les choses soient dites : nous ne partageons rien des interrogations de ces journées : nous représentons des hommes et des femmes qui sont étrangers aux sujets de ces entretiens, des professionnels qui sont pour l’essentiel les producteurs de leur propres œuvres. Pourtant, par la diversité de nos créations et de nos pratiques, nous alimentons tous les secteurs de ces industries culturelles au centre de vos préoccupations et qui seraient bien en peine de prospérer sans nous.

Quelles ambitions pouvez-vous donner au parent pauvre des politiques culturelles alors qu’à force de bouclier fiscal et d’exonérations sociales, nos institutions n’ont plus les moyens de leurs ambitions. Vous voulez aider la création ? Commencez par respecter le droit des créateurs, nos droits d’auteurs que les institutions ignorent ou méprisent. Assumez la commande publique, faites appliquer le décret du 1% artistique.

Appelée de nos vœux, la mise en place d’un fond de formations des auteurs, alimenté à plus 90 % par l’argent des auteurs eux-mêmes et qui ne coûtera rien au Ministère de la Culture, ne saurait nous faire oublier ce qui se délite et à grande vitesse : les DRACs qui n’ont plus de moyens, le dialogue avec les organisations professionnelles peu à peu évincées des toutes les commissions, une politique de construction d’ateliers qui est au point mort....

Nous demandons beaucoup, beaucoup trop semble-t-il : vivre dignement de notre travail, que nos droits d’auteurs inscrits dans la loi soient respectés, que les diffuseurs publics et privés, cessent de nous imposer des contrats léonins et souvent illégaux, que les politiques publiques se fassent le relais de notre diversité et enfin, que le service public dont la culture doit être un des piliers, cesse d’être laminé par la Réforme Générale des Politiques Publiques, pour contribuer enfin à l’enrichissement humain des citoyens et des citoyennes qui ne sauraient être réduits à des consommateurs d’industries culturelles.


PDF - 133 ko
un ministère déboussolé
communication cgt-culture

Le SNAPcgt a décidé de ne pas collaborer aux ateliers prévus à l’issue de ces rencontres. Il ne cautionnera pas non plus l’audit missionné sur ses services par le Directeur Général de l’Action culturelle.

Nous pensons que l’essentiel des problèmes rencontrés par nos professions vis à vis des institutions tient aux politiques menées en matière artistique et culturelle. Il n’est pas question pour nous de les cautionner, ni d’accompagner le démantèlement aggravé par la RGPP des services du ministère.