Tous les articles dans "Politiques culturelles" :

> Un nouveau syndicat CGT pour les personnels des Écoles Territoriales Supérieures d’Art
5 avril 2016

> Culture et Front national.
30 juillet 2015

> contre la fermeture de l’école des Beaux Arts de Perpignan
20 décembre 2014

> À quand un vrai ministère de la Culture dans un vrai gouvernement de gauche ?
19 juin 2014

> Lettre ouverte à François Hollande
21 février 2014

> Je marche pour la culture
14 février 2014

> BUDGET DE LA CULTURE 2014 EN BAISSE
6 novembre 2013

> La place des femmes dans l’art et la culture
23 juillet 2013

> éducation artistique et culturelle
28 mai 2013

> LES 27 RECOMMANDATIONS DE LA MISSION DES DÉPUTÉS SUR LES MÉTIERS ARTISTIQUES
11 avril 2013

> Changer de politique pour l’égalité des droits
11 novembre 2012

> Réponse de François Hollande à l’adresse du SNAPcgt
6 juin 2012

> pétition pour la création artistique
19 mars 2012

> ADRESSE AUX CANDIDATS POUR LES ARTS VISUELS
20 février 2012

> APRES L’INDUSTRIE ET L’UNIVERSITÉ, C’EST AU TOUR DE F. MITTERRAND DE PASSER UN CONTRAT AVEC LE MEDEF SUR LA CULTURE...
15 décembre 2011

> Mécénat culturel : en chute libre.
19 mai 2011

> ENTRETIENS - ATELIERS des arts plastiques - Lettre ouverte du SNAPcgt au Ministre de la Culture
15 mars 2011

> mobilisation contre le Forum ministériel « Culture pour chacun »
19 janvier 2011

> Lettre au ministre de la culture
27 mars 2010

> culture en danger
28 janvier 2010

> La privatisation du regard
10 décembre 2009

> JOLI PAQUET "EXEMPTION SOCIALE" pour les diffuseurs d’oeuvre d’art
12 juillet 2007

> CADEAU DE DEPART DU GOUVERNEMENT UMP AUX GALERISTES : C’est le Ministère de la Culture qui paye la baisse de leurs contributions sociales !
10 avril 2007




© SNAPcgt 2006
conception graphique : GL
réalisation du site : Clm + SPIP
 
puce  ADRESSE AUX CANDIDATS POUR LES ARTS VISUELS
Écrit par Sylvie Heyart le 20 février 2012 à 08h55

Les artistes et auteurs des arts visuels, le Syndicat National des Artistes Plasticiens cgt s’adressent aux candidats et élus de notre pays et leur demandent de prendre un certain nombre d’engagements majeurs dans le secteur de cette filière professionnelle en vue de réintégrer l’artiste dans le tissu social et de lui donner les moyens de créer et de vivre de ses métiers. La disparité de reconnaissance dans la société et la précarité insupportable dont souffrent encore beaucoup trop d’artistes doivent cesser !

1°/ POUR UNE POLITIQUE CULTURELLE AUDACIEUSE

Nous demandons que soit mis fin au scandale intolérable de la gratuité du geste artistique dans les lieux publics ou subventionnés par de l’argent public. C’est pourquoi nous exigeons des engagements sur :

• La mise en application du droit de présentation publique sur tout le territoire national, permettant une rémunération des auteurs en arts visuels

• La mise en place d’une rémunération en droits d’auteurs de la diffusion des œuvres des arts visuels sur internet

• L’application exhaustive de la loi du 1% artistique, ainsi qu’une véritable diversité des artistes choisis dans l’attribution des marchés du 1% et de toute commande publique

2°/ POUR LA MISE EN PLACE D’UNE VRAIE POLITIQUE D’ATELIERS

Les ateliers d’artiste sont les lieux de la création vivante. Pas de création plastique sans l’outil de travail primordial qu’est l’atelier. La pénurie d’ateliers surtout dans les grandes villes ou métropoles régionales est insupportable. Nous exigeons un pourcentage de réalisation d’ateliers d’artistes et d’ateliers avec logement à des loyers accessibles. La présence d’artistes dans la cité serait un apport considérable pour la mixité sociale et culturelle.

3°/ POUR UN STATUT DU TRAVAIL ARTISTIQUE ET UNE PROTECTION SOCIALE À PART ENTIÈRE

Les métiers des arts visuels ne se limitent pas à la vente d’œuvres et aux droits d’auteurs. Nous exigeons que soient intégrés dans le revenu artistique toute intervention en lien avec la création (milieux scolaires, hospitaliers, carcéral...) ainsi que les droits s’y afférant (convention collective, etc,)

• La mise en place, en cas de baisse ou d’absence de revenu, d’une allocation de base à la création liée directement à l’activité professionnelle et non aux minima sociaux.

4°/ POUR LA DÉMOCRATIE ET LA PARTICIPATION DES REPRÉSENTANTS DES ARTISTES

Nous exigeons la mise en place de mesures qui permettraient la représentation des organisations professionnelles d’artistes à toutes les commissions traitant des affaires concernant les plasticiens, afin de partager l’expertise à parité avec leurs partenaires naturels que sont les galeristes, conseillers artistiques, élus, etc, Le SNAPcgt ouvre et lance le débat à l’occasion des élections et au-delà, afin d’obtenir des réponses et des engagements pérennes.

Ces engagements au plus haut niveau politique national, présidentiel et législatif donneraient un essor considérable au foisonnement de la création dans le secteur des arts visuels, élargiraient le champ des publics dans la société toute entière, dans son rapport à l’art et à la culture partagée.

Mettre l’art dans la vie, c’est engager notre société dans un travail d’aménagement du territoire ambitieux, de civilisation et de rayonnement de notre pays. C‘est pourquoi le Syndicat National des Artistes Plasticiens cgt s’adresse à chaque artiste pour soutenir ces propositions, pour exiger des politiques un engagement formalisé dès la prochaine mandature.

Réponse de François Hollande :

PDF - 3.3 Mo
réponseFrançoisHollande